Le Blog du professeur Tournesol

Suivez l’actualité du monde de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur

Un quotidien « minable » et « ignoble » 11 juin 2009

Filed under: Nouvelles de Moulinsart — professeurtournesol @ 10:23

Acrimed n’est pas toujours bien inspiré … mais pour le coup, ils ont touché du doigt la façon assez scandcaleuse dont le Figaro a rendu compte du mouvement de contestation dans les universités.

Une réthorique minable

Le Figaro n’a pas trouvé meilleure analyse du mouvement universitaire que l’éternelle accusation de manipulation par l’extrême gauche :

Quatorze semaines que cela dure… Quatorze semaines qu’une poignée de révolutionnaires en peau de lapin imposent la loi du « blocage » sur les campus et dans les amphis. Quatorze semaines qu’une armée d’enseignants-chercheurs, déchaînés contre une loi qui bouscule leurs intérêts de boutique, attisent l’incendie et vont jusqu’à menacer de saboter les examens de fin d’année. Quatorze semaines que les étudiants qui, dans leur immense majorité, ne demandent qu’à étudier, subissent la dictature des votes truqués, des AG manipulées et de la violence physique pure et simple.

Rien que ça ! Concernant la « poignée de révolutionnaires » je vous renvoie à une entrée antérieure de ce blog où ce type d’affirmation est sérieusement récusé. Concernant la violence physique on nage en plein délire.*

Des propos ignobles

Mais le Figaro ne se contente de déformer des réalités collectives pour mieux s’en prendre à une catégorie de population qu’il estime nuisible (les fonctionnaires en général, les enseignants et les savants en particulier), il s’en prend aussi directement aux personnes. Dans un article en date du 15 mai, on peut lire à propos de Georges Molinié, président de la Sorbonne favorable aux grévistes, que ce

« spécialiste de philologie et de stylistique était jusqu’à présent connu pour son langage volontiers abscons, des analyses littéraires ponctuées de phrases à la compréhension improbable »

et qu’il a un

« un goût prononcé pour les regards admiratifs d’étudiantes passionnées »

Ici Le Figaro nous sert un plat réchauffé et assaisonné avec les préjugés les plus odieux qu’on puisse trouver à propos des universitaires : ceux-ci se gargariseraient de propos incompréhensibles (forcément inutiles) et flirteraient fréquemment avec leurs étudiantes.

C’est immonde ! Le simple fait qu’un quotidien reconnu (quelle que soit son orientation politique) puisse publier cela sans provoquer la moindre réaction politique en dit long sur la manière dont la France considère ses savants … nous sommes le seul pays occidental où les universitaires sont méprisés à ce point. La fuite des cerveaux ne fait que commencer !

——–

* on a par ailleurs un peu de mal à comprendre comment une "poignée de révolutionnaires" 
pourrait constituer une "armée d'enseignants-chercheurs".
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s