Le Blog du professeur Tournesol

Suivez l’actualité du monde de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur

Philosophie analogique vs philosophie analytique 10 janvier 2010

Filed under: L'affaire Tournesol — professeurtournesol @ 00:20

Aujourd’hui Le Monde nous propose un éloge de la métamorphose par Edgar Morin.

Voilà un texte totalisant, qui procède quasi-exclusivement par analogie, un beau texte, un texte qui n’apprend rien et ne dit pas grand chose.

A propos de cette manière très française de philosopher (en prenant par exemple du beau pour du vrai) je conseille vivement la lecture de ce chapitre d’un livre de Jacques Bouveresse (découvert grâce au blog de David Monniaux).

Ajout : à la relecture, ce texte de Morin m’apparaît être l’œuvre d’un dilettante. Par exemple lorsqu’il écrit :

Alors que, pour Fukuyama, les capacités créatrices de l’évolution humaine sont épuisées avec la démocratie représentative et l’économie libérale, nous devons penser qu’au contraire c’est l’histoire qui est épuisée et non les capacités créatrices de l’humanité.

Ayant lu Fukuyama, je peux dire que sa thèse ne se réduit pas à la caricature qu’en fait Morin, et qui correspond à ce qu’en ont dit les médias ainsi que quelques « intellectuels néolibéraux » (que cette caricature arrangeait bien dans la mesure où elle servait leur doctrine). Le philosophe a-t-il seulement lu celui qu’il mentionne ?

 

3 Responses to “Philosophie analogique vs philosophie analytique”

  1. épistème Says:

    salut tryphon.
    je te trouve un peu dur avec Morin. il est un des rares à tenter un discours positif sur le changement du monde pour lutter contre un réalisme pessimiste ou un optimisme technocratique (qui n’a rien de rassurant).

    pour prendre un exemple, je ne pense pas qu’on lutte efficacement contre le réchauffement climatique en seulement le brandissant comme une menace, il faut aussi passer à l’étape d’après et tenir un discours positif, la menace et le risque peuvent motiver les gens à agir dans l’urgence, mais seul l’optimisme motive à long terme et on n’en a pas de trop.

    tu peux crâner à demander s’il sait ce dont il parle, mais c’est à mon avis passer à côté du sujet. le texte se veut un appel positif et authentiquement optimiste pour une meilleure société, il prétend lutter contre le marasme ambiant, et je pense que le style non critique et trop poétique que tu lui reproches est choisi pour précisément faire rêver les gens et leur épargner un n-ième argumentaire. les choses n’iront pas mieux (ou mal d’ailleurs) parce qu’on peut le démontrer mais parce qu’on y croit.

    ne jetons pas les textes optimistes, il n’y en a pas assez.

    quant à la citation que tu mets en exergue, en la coupant de sa phrase précédente, tu en simplifies le sens. mais comme c’est un détail peu signifiant dans le texte de Morin, je n’insiste pas.

    • professeurtournesol Says:

      Salut Epistème,

      je suis en partie d’accord avec toi.

      Ce que je reproche à Morin c’est de se situer dans l’entre-deux. il livre un texte plutôt littéraire sans se départir d’une certaine velléité de rigueur savante.

      Le mélange des genres (pas toujours mauvais) n’est ici pas particulièrement réussi.

      Je maintiens quand même que ce texte est beau, et que c’est l’une de ses rares qualités.

      Mais soyons clair, je n’aurais pas fait mieux !!! Alors oui, tu as mille fois raison, je crâne ; tant il est vrai qu’il est bien plus facile de critiquer que de faire !!!

      Bien à toi

      Tryphon

      NdB : lorsque l’on crée un blog, on fabrique une identité virtuelle, un personnage… ce personnage a souvent des traits peu nuancés, et assez polémiques (c’est aussi ce qui fait le plaisir de l’exercice, mais je te concède que je suis un peu trop enclin à me prêter à ce jeu).

    • professeurtournesol Says:

      Amie tortue, je pense que tu liras avec plaisir cette chronique d’un abonné du monde sur le texte de Morin :

      http://www.lemonde.fr/opinions/chronique/2010/01/11/les-metamorphoses-de-morin_1289867_3232.html

      Comme toi avant, il réussi à me convaincre qu’il y a de bonnes choses à prendre dans ce texte. Mais il y a tout de même un je-ne-sais-quoi qui ne passe pas.

      Tryphon


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s