Le Blog du professeur Tournesol

Suivez l’actualité du monde de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur

Brosse à reluire 2 1 mars 2010

Filed under: Cours en Stock,Nouvelles de Moulinsart,Tryphonneries — professeurtournesol @ 17:51

Dans l’un des derniers billets je m’énervais contre la complaisance d’une journaliste de France Info avec son invité, Claude Allègre, fer de lance des climato-sceptiques.

Quelques jours après, la même journaliste montrait une passivité identique avec un « réchauffiste ». L’interviewé (dont j’ai oublié le nom) dérape sans prévenir et fait un rapprochement plus que douteux entre le réchauffement climatique et la neige fondue aux JO de Vancouver, sans que l’intervieweur ne réagisse… une manière de respecter la neutralité politique exigée par le CSA ?

Mieux (ou pire).

La veille c’est à Jean-Paul Brighelli que France Info passait la brosse à reluire. Il a pu expliquer sur le ton de l’expert, sans même le début d’un millième de poil-du-cul de contradiction de la part de l’intervieweur, qu’on est en train de frabriquer une société atteinte d’Alzheimer généralisé avec un usage inapproprié des NTIC (essentiellement internet) à l’école (mais aussi à la maison).

La station s’est même fendue, pour appuyer les dires de l’expert, d’un mini-reportage auprès d’un drogué du portable-gadget qui (horreur) ne connaît par coeur que 2 ou 3 numéros de téléphone.

de Brighelli à Debray

J’aimerais profiter de l’occasion pour revenir sur le discours de Mr. Brighelli. Au cours de l’interview il compare le cerveau à un muscle (ce qui me semble une grave erreur anatomique doublée d’un manque de jugement certain) et avance qu’à force de ne plus l’exercer (en allant chercher par facilité des informations sur internet ou sur notre « I-truc ») nous allions perdre petit à petit cette faculté.

Si on invitait plutôt des gens comme Régis Debray à la radio, on apprendrait que

La déchéance des membres inférieurs était jadis pronostiquée chez les bipèdes motorisés. Or, moins les citadins marchent, plus ils courent. Au lieu de l’atrophie annoncée, la remusculation.

C’est le fameux effet-jogging, qui permet de prendre conscience du

caractère en général infondé tant des alarmes que des promesses « futuristes ».

Mais comme on dit dans les médias, ce genre de type (Debray) est moins « clivant ». Il ne fait pas polémique. Pourtant son analyse de la modernité est nettement plus pertinente et nuancée que celle, caricaturale, d’un Brighelli (ou son envers, en la personne d’un admirateur-béat de NTIC, dont on parlait ici).

On trouve d’ailleurs déjà des manifestations de l’effet-jogging à travers les jeux qui permettent d’exercer sa mémoire et sa vivacité intellectuelle (le sudoku, le programme du Prof. Machin, etc…). Birghelli tourne cela en ridicule en comparant ceux qui jouent à ces jeux à des malades qui s’exercent. Trouve-t-il les joggeurs ridicules ? (j’en doute)

Par ailleurs il y a fort à parier que, passé l’effet de mode, l’aspect compulsif et ultra-consumériste de l’usage de ces nouveaux outils technologiques fera long feu. Il se normalisera, et passera à une utilisation plus mature et moins « gadget ».

Mais dire cela, c’est moins vendeur que de crier à la décadence de nos sociétés modernes. Car il s’agit de ça : vendre. Faire de l’audience pour la station de radio, et refourguer sa cam’ pour l’invité (aujourd’hui on n’invite pas quelqu’un à la radio pour l’entendre raconter des trucs intelligents ; l’invité a tojours quelquechose à vendre : un livre, un programme électoral, une cause, ses fesses, …).

Conclusion

Ce billet sans queue ni tête avait pour objet de dire ma frustration. Frustration de constater la manque de professionnalisme des journalistes (à leur décharge, on ne leur laisse pas le temps de l’être). frustration devant la médiocrité d’invités qu’on nous présente comme des « intellectuels ». Frustration de voir que quelqu’un comme Debray, assassiné (symboliquement) en son temps par un grand admirateur de Botul.

 

3 Responses to “Brosse à reluire 2”

  1. drÖne Says:

    Ouais, enfin, Debray c’est quand même le degré zéro de la pensée, ou du moins une philosophie au kilomètre, hein ! Sa médiologie ne va pas beaucoup plus loin qu’un banal déterminisme technologique inspiré de Mc Luhan (c’est dire si ses références sont récentes…), et sa théorie des trois états de la civilisation confine au grotesque. Entre BHl et lui, il y a plus de points communs que de différence. Entre l’essayisme de salon à la Debray ou l’essayisme de média à la BHL, mon coeur ne balance pas : aux chiottes ! Lisons plutôt des auteurs sérieux, qui mènent des travaux empiriques sur les usages des technologies, il y en a suffisamment : le problème, c’est qu’ils n’ont pas les entrées qui vont bien pour publier un pavé inepte chez Gallimard tous les ans. A la limite, tant mieux !

    Tiens à propos de Debray, comme mieux vaut en rire, rions-en :
    http://drone-zone.org/drone/les-ennemis-hereditaires-de-la-dronesie-les-mediocrates/

    • professeurtournesol Says:

      « Lisons plutôt des auteurs sérieux, qui mènent des travaux empiriques sur les usages des technologies, il y en a suffisamment »

      Dénoncez-les !!!

  2. drÖne Says:

    Bah, ne les cherchez pas en philo de salon au service du pouvoir !

    Mouais. Voilà une expression toute faite bien digne d’un philosophe de salon.

    Allez plutôt vers des revues comme Communication & Langages, ou Réseaux, vers la revue Hermès (avant les années 2000) zieutez vers certains groupuscules de l’ENS d’Ulm travaillant depuis des décennies sur les usages d’internet, vers les publications de la BPI, ou vers les travaux d’universitaires bossant empiriquement sur l’industrialisation de la formation, ou sur les usages des NTIC, vers la MSH (programmes sur les régulations transnationales), vers la sociologie des usages et de l’innovation (Ecoles des Mines, Toussaint et Mallein), y’en a tant que c’est un comble de citer ce faiseur incompétent de Debray…

    J’ai assez peu envie de défendre Debray (qui invoque abusivement la relativité d’Einstein au début de son cours de médiologie), mais vos arguments ne valent pas un clou. Répéter de quelqu’un qu’il est incompétent sans expliquer en quoi il l’est relève plus d’une affaire de goûts que de sciences. Vos dites que « sa médiologie ne va pas beaucoup plus loin qu’un banal déterminisme technologique inspiré de Mc Luhan » ; et alors ? Vous dites seulement par là qu’il n’est pas original. mais on s’en tape. Plutôt que de lui reprocher de ne pas être tendance, argumentez-donc que le déterminisme technologique. Votre sortie ressemble plutôt à une querelle d’école (elles sont si classiques en SHS que ça en devient caricatural).

    Allez vers la sociologie de la lecture, les sciences de la communication (plus de 20 ans de travaux que je ne saurais résumer ici en quelques lignes : si vous vous intéressez sincèrement à ce domaine, faites l’effort de lire !

    Mouais. On ne lit que rarement des revues spécialisées sans guide de lecture. C’est un peu comme si vous cherchiez à vous documenter sur la physique théorique contemporaine et que je vous invitais à consulter la revue Classical and Quantum Gravity. Bref, soit vous vous foutez de ma gueule soit vous jouez les donneurs de leçon (dans les deux cas j’apprécie moyennement). Par ailleurs il y a des chercheurs en sciences politiques et en sciences de la comm’ qui publient dans les cahiers de médiologie. Daniel Bougnou par exemple. Vous allez probablement répondre qu’il est nul et incompétent… du coup je ne serai pas plus avancé (c’est un peu comme la querelle cognitivistes vs comportementalistes en psychologie ; chacun s’accusant mutuellement d’incompétence).

    On ne fait pas une bonne biblio à partir de références tirées du Nouvel obs !), mais par pitié, pas Debray, non, pas ce nul ! Assez d’essayisme de comptoir en SHS !

    Promis, j’arrête le Nouvel Obs’ et je me mets à Spirou.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s