Le Blog du professeur Tournesol

Suivez l’actualité du monde de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur

Zemmour, les immigrés, et la mortalité 11 janvier 2011

Filed under: L'affaire Tournesol — professeurtournesol @ 01:29

Eric Zemmour affronte ce mardi la justice de notre pays. On lui reproche, entre autres choses, d’avoir dit que

Les Français issus de l’immigration sont plus contrôlés que les autres parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes… C’est un fait

Je voudrais profiter de cette occasion pour expliquer quelque chose d’intéressant, qui semble d’abord paradoxal. Rien de bien nouveau : je vais me contenter de résumer et de rendre accessible (en simplifiant, quitte à le trahir) un texte très intelligent de Claudine Schwartz et Claude Viterbo.

La mortalité est plus faible en Inde qu’en France

Cela n’a a priori rien à voir avec ce dont on parle, mais notre lecteur sera surpris d’apprendre que la mortalité est moins élevée en Inde (8,2‰) qu’en France (8,8‰). Chacun peut le vérifier en consultant les données (publiques) de l’INED. Si maintenant vous fixez une tranche d’âge de 5 ans (par exemple les 20-25 ans) et comparez la mortalité pour cette tranche d’âge, et bien elle systématiquement moins élevée en France qu’en Inde. Autrement dit, on meurt globalement plus en France qu’en Inde, mais dans toutes les tranches d’âge on meurt moins. Surprenant ? Pas tant que ça ! En réalité l’explication est très simple et se résume au fait que la population française est beaucoup plus vieille que la population indienne (d’une certaine manière, en comparant la mortalité dans des populations ayant des pyramides des âges très différentes, on compare des carottes et des poireaux) : les tranches d’âge pour lesquelles la mortalité est très élevée (les vieux) sont sur-représentées dans notre pays.

Simplifions la chose à l’extrême et séparons la population de chaque pays en deux parties : les « + de 25 ans » et les « – de 25 ans ». Je vais prendre des chiffres raisonnables mais inexacts pour simplifier encore plus.

* En France :
– Sur 1000 personnes on compte 250 moins de 25 ans, et 750 plus de 25 ans.
– la mortalité des moins de 25 ans est de 4‰ (soit 1 sur les 250).
– la mortalité des plus de 25 ans est de 10,4‰ (soit 7,8 sur les 750)
– la mortalité globale est de 1+7,8=8,8‰.

* En Inde :
– sur 1000 personnes on compte 500 moins de 25 ans et 500 plus de 25 ans.
– la mortalité des moins de 25 ans est de 5‰ (soit 2,5 sur les 500), ce que fait plus que le 4‰  de la France.
– la mortalité des plus de 25 ans est de 11,4‰ (soit 5,7 sur les 250) ce qui fait plus que le 10,4‰ de la France.
– la mortalité globale est 2,5+5,7=8,2‰, ce qui fait moins que le 8,8‰ de la France.

De l’usage naïf des statistiques

Si l’on s’en tient à la statistique globale, on meurt moins en Inde qu’en France. Mais une analyse un peu (à peine) plus subtile montre une réalité plus nuancée : à un âge donné, on meurt moins en France qu’en Inde. Et c’est cette dernière information qui compte. On peut trouver d’autres exemples de l’absurdité d’une statistique globale. Imaginez qu’on vous donne, pour deux services de chirurgie cardiaque, les statistique de mortalité suivantes : 3% pour le premier et 5% pour le second. Dans un contexte de réduction des coûts, vous devez prendre la décision de fermer l’un des deux. Lequel choisissez-vous ? A priori le second. Maintenant imaginez que vous ayez connaissance de données un peu plus fines :

* pour le premier :
– sur 100 patients, seulement 10 sont opérés en urgence.
– 12% des patients opérés en urgence meurent (soit 1,2 sur les 10).
– 2% des autres patients meurent (soit 1,8 sur les 90).
– en tout on a 1,2+1,8=3 patient sur 100 qui meurent.

* pour le second :
– sur 100 patients la moitié sont opérés en urgence.
– 9% des patients opérés en urgence meurent (soit 4,5 sur les 50).
– 1% des autres patients meurent (soit 0,5 sur les 50).
– en tout on a 4,5+0,5=5 patients sur 100 qui meurent.

Quel service fermez-vous maintenant ? Le premier ou le second ? (« aucun des deux » serait préférable comme réponse, mais c’est un autre débat)

« Les noirs et les arabes » sont-ils plus trafiquants que les autres ?

Oublions le fait que la multiplication des contrôles dans une population ciblée augmente fatalement le nombre de trafiquants qu’on trouve dans cette population (et inversement, là où il n’y a pas de contrôles, on ne trouve pas de trafiquants), et concentrons-nous sur l’aspect statistique de l’affaire. Imaginons que globalement, dans la population française, on trouve (mes chiffres sont ici totalement fantaisistes, pour les besoins de la démonstration) :
– pour 1000 français, 200 pauvres et 800 autres.
– 12,5‰ de trafiquants chez les pauvres (soit 2,5 parmi les 200).
– 1‰ de trafiquants chez les autres (soit 0,8 parmi les 800).
– cela fait 2,5+0,8=3,3 trafiquants pour 1000 personnes dans la population française.
Maintenant regardons ce qui se passe chez les gens visés par Eric Zemmour :
– pour 1000 « noirs et arabes » en France, on a la moitié de pauvres.
– toujours 12,5‰ de trafiquants chez les pauvres (soit 6,25 parmi les 500).
– toujours 1‰ de trafiquants chez les autres (soit 0,5 parmi les 500).
– cela fait 6,25+0,5=6,75 trafiquants pour 1000 personnes chez « les noirs et les arabes », soit en moyenne deux fois plus que dans la population globale.

C’est ce qu’Eric Zemmour ne dit pas qui est important, à savoir que pour une même classe sociale, il n’y a en moyenne pas plus de trafiquants noirs ou arabes que dans les reste de la population. Le facteur social est bien plus discriminant que le facteur ethnique (c’est une constante pour la délinquance, où les facteurs discriminants sont connus pour être sociaux-éducatifs, d’âge, et de genre : les délinquants sont le plus souvent de jeunes hommes, peu éduqués et pauvres – leur origine ethnique n’intervient que dans la mesure où les candidats à l’immigration sont majoritairement de jeunes hommes peu éduqués et pauvres).

 

One Response to “Zemmour, les immigrés, et la mortalité”

  1. […] ou est-il simplement incompetent ?), elles mettent egalement en evidence un phenomene explique dans un precedent billet et montrent que le facteur discriminant est… […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s