Le Blog du professeur Tournesol

Suivez l’actualité du monde de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur

20 secondes de journalisme (pas plus) 15 juin 2009

Filed under: Nouvelles de Moulinsart — professeurtournesol @ 14:05

Dans son édition lyonnaise du 12 juin 2009, le journal  gratuit « 20 minutes » publie un petit encart intitulé « Lyon-I paye sévèrement la grève ». On peut lire sous la plume d’un certain E.F, brillant analyste politique :

« Quatre mois après le début de la grève des universitaires contre les décrets Pécresse […] le nombre de lycéens qui ont choisi Lyon-I a diminué de 37 % par rapport à 2008 en maths et informatique, filières durement touchées par la grève, de 22 % en sciences de la vie et de la terre, et de 40 % en sciences physiques et sciences de l’ingénieur. « Dans ces deux dernières disciplines, les cours ont pourtant été assurés à 100 % », précise l’université, qui a sans doute été remplacée, en premier choix, par les classes préparatoires.

[…] Lyon-II […] pourtant paralysée de longues semaines, a vu bondir ses « premiers voeux confirmés » de 60 % par rapport à juin 2008. »

Il n’échappera à personne que le facteur discriminant ici  n’est pas tant celui de la grève : à Lyon-I les statistiques sont comparables pour l’ensembles des disciplines, indépendamment de la grève, et Lyon-II n’est pas touchée alors que la grève y a été bien plus dure).

Quelques recherches sommaires auraient pourtant permis au « journaliste » qui a rédigé cette note d’envisager une grille de lecture plus pertinente : la désaffection pour les études scientifiques n’est pas un phénomène nouveau (ni d’ailleurs spécifiquement français). Un peu de sérieux et de persévérance auraient même permis à E.F. de découvrir que les Sociétés Savantes (ces associations qui font souvent des propositions constructives et que nos gouvernants écoutent rarement)  alertent le gouvernement depuis quelques temps déjà à ce sujet.

Publicités
 

Un quotidien « minable » et « ignoble » 11 juin 2009

Filed under: Nouvelles de Moulinsart — professeurtournesol @ 10:23

Acrimed n’est pas toujours bien inspiré … mais pour le coup, ils ont touché du doigt la façon assez scandcaleuse dont le Figaro a rendu compte du mouvement de contestation dans les universités.

Une réthorique minable

Le Figaro n’a pas trouvé meilleure analyse du mouvement universitaire que l’éternelle accusation de manipulation par l’extrême gauche :

Quatorze semaines que cela dure… Quatorze semaines qu’une poignée de révolutionnaires en peau de lapin imposent la loi du « blocage » sur les campus et dans les amphis. Quatorze semaines qu’une armée d’enseignants-chercheurs, déchaînés contre une loi qui bouscule leurs intérêts de boutique, attisent l’incendie et vont jusqu’à menacer de saboter les examens de fin d’année. Quatorze semaines que les étudiants qui, dans leur immense majorité, ne demandent qu’à étudier, subissent la dictature des votes truqués, des AG manipulées et de la violence physique pure et simple.

Rien que ça ! Concernant la « poignée de révolutionnaires » je vous renvoie à une entrée antérieure de ce blog où ce type d’affirmation est sérieusement récusé. Concernant la violence physique on nage en plein délire.*

Des propos ignobles

Mais le Figaro ne se contente de déformer des réalités collectives pour mieux s’en prendre à une catégorie de population qu’il estime nuisible (les fonctionnaires en général, les enseignants et les savants en particulier), il s’en prend aussi directement aux personnes. Dans un article en date du 15 mai, on peut lire à propos de Georges Molinié, président de la Sorbonne favorable aux grévistes, que ce

« spécialiste de philologie et de stylistique était jusqu’à présent connu pour son langage volontiers abscons, des analyses littéraires ponctuées de phrases à la compréhension improbable »

et qu’il a un

« un goût prononcé pour les regards admiratifs d’étudiantes passionnées »

Ici Le Figaro nous sert un plat réchauffé et assaisonné avec les préjugés les plus odieux qu’on puisse trouver à propos des universitaires : ceux-ci se gargariseraient de propos incompréhensibles (forcément inutiles) et flirteraient fréquemment avec leurs étudiantes.

C’est immonde ! Le simple fait qu’un quotidien reconnu (quelle que soit son orientation politique) puisse publier cela sans provoquer la moindre réaction politique en dit long sur la manière dont la France considère ses savants … nous sommes le seul pays occidental où les universitaires sont méprisés à ce point. La fuite des cerveaux ne fait que commencer !

——–

* on a par ailleurs un peu de mal à comprendre comment une "poignée de révolutionnaires" 
pourrait constituer une "armée d'enseignants-chercheurs".
 

Déniaisage à la CPU 10 juin 2009

Filed under: Nouvelles de Moulinsart — professeurtournesol @ 12:19

D’après Le Monde, la CPU tape du poing sur la table et donne a posteriori raison à ceux, parmis les enseignants-chercheurs mobilisés contre le projet de réforme Darcos, qui restaient sceptiques quant à la volonté de dialogue du gouvernement. Extrait :

« Prenant acte de ce que le ministère de l’éducation refuse de revenir sur les dispositions permanentes des décrets relatifs au recrutement des enseignants, et dans la mesure où ces dispositions permanentes anticipent le résultat des travaux de la commission Marois-Filâtre, le bureau de la CPU et le président Daniel Filâtre ont décidé de suspendre leur participation à cette commission de concertation et de suivi. « 

 

Sponsoring dans le service public

Filed under: Tryphonneries — professeurtournesol @ 11:21

Après l’université Microsoft, Lyon reste à la pointe du partenariat public-privé avec l’hopital Evian.

Certains médecins des Hospices Civils de Lyon sont des hospitalo-universitaires, c’est-à-dire des médecins qui oeuvrent également dans la recherche bio-médicale (quid de leur indépendance scientifiques face à leurs sponsors qui commercialisent toutes sortes d’alicaments ?). Ces mêmes médecins hospitalo-universitaires sont souvent rattachés à l’université Claude Bernard Lyon 1, dont un des membres du conseil d’administration est un représentant des laboratoires Boiron, chantres de l’homéopathie … bienvenue dans les services publics du IIIème millénaire !!!

 

(Dés)information 9 juin 2009

Filed under: Nouvelles de Moulinsart — professeurtournesol @ 14:30

Il y a un peu moins d’un mois on pouvait lire et entendre dans la presse que la grève provoquait déjà une perte d’attractivité pour l’université (tant pour les bacheliers français que pour les étudiants étrangers) ; pourtant on entendait ce matin sur France-Info que, d’après le ministère, la proportion d’étudiants ayant placé l’université comme premier choix de poursuite d’études était à peu près la même que l’année précédente.

 

Fierté mal placée 5 juin 2009

Filed under: Objectif Lune — professeurtournesol @ 14:37

Hier après-midi se tenait l’Adademic Pride , une « marche des savoirs » supposée exprimer la fierté universitaire. Outre que j’éprouve personnellement une défiance instinctive envers toute revendication d’une fierté identitaire (quelle qu’elle soit : nationale, sexuelle, professionnelle, etc …), j’ai trouvé cette manifestation dépourvue de sens : à quoi bon manifester après avoir été vaincu au terme d’une lutte sociale d’une telle ampleur, en particulier aux côtés d’organisations dont certaines ont été les fossoyeurs du mouvement.

On peut certes se réjouir que le Président de l’Université Paris 7 se soit joint au cortège, mais pour ma part je n’en retrouverai pas pour autant la confiance en les élus des différents conseils de l’université, que  j’ai totalement perdue. Il semble de toute manière que la fonction dépasse l’individu (ou le rabaisse …). Un exemple : à l’université Lyon 1 certains leader locaux du mouvement, récemment élus à la faveur des évènements, ont piétiné la volonté de leurs collègues en votant la fin de la rétention des notes au cours d’une Assemblée Générale clairsemée, rétention des notes pourtant plébiscitée massivement dans au moins deux départements scientifiques (à l’occasion de consultations à bulletin secret).